Nos collaborateurs sont notre savoir-faire

À la volonté d’investir dans la recherche et le développement s’associe une vision : « que mondialement, Asserva soit un leader au service de la Ferme intelligente : visionnaire et innovante ». Interview d’un passionné.

Entretien avec Dominique Cantin, Président de la société Asserva..

16 prix d’innovation en 7 ans, prix de l’innovation des entreprises des Côtes d’Armor, 8 dépôts de brevets… Qu’est ce que cela vous inspire ?

« Que nous sommes une entreprise innovante sur le territoire ! Depuis la création du Selfifeeder en 2009, nous sommes observés par nos concurrents car nous avons eu une influence sur l’alimentation des truies en gestation au niveau mondial. Ces récompenses, ce sont les salariés qui ont travaillé sur les projets qui vont les chercher. Il en est de même pour les brevets que nous déposons. Tous ceux qui y ont contribué sont cités. Nos collaborateurs sont notre savoir-faire, c’est dans nos gènes de les responsabiliser. Que les matériels que nous développons répondent aux besoins de nos clients, c’est notre satisfaction à tous. On joue l’équipe ».

De l’asservissement agricole en 1978, Asserva signe aujourd’hui « du champ à l’assiette », comment s’est faite cette évolution ?

« Comme toutes les entreprises, il y a des étapes. On a toujours eu de l’avance pour imaginer, concevoir et installer des systèmes qui améliorent les conditions d’élevage, les conditions de travail des éleveurs, la rentabilité des exploitations. C’est dans nos valeurs : que nos innovations soient au service de l’homme et de l’animal, que notre efficacité serve la performance du client avec une simplicité d’utilisation.

Les systèmes développés sont de plus en plus connectés, notre ambition aujourd’hui est d’apporter une traçabilité intégrale depuis l’aliment donné aux animaux jusqu’à l’assiette du consommateur. En participant à la réussite de nos clients nous contribuons à répondre aux attentes sociétales actuelles et futures ».

Cela suppose une proximité, voir même une complicité avec les éleveurs…

« C’est dans les fondements de l’entreprise. Nous opérons une veille technologique sur ce qui existe et une veille sur les besoins de nos clients. Notre inspiration vient du terrain, cette complicité est historique. Partir des besoins des éleveurs pour apporter des solutions. Nous connaissons bien notre clientèle, nous dialoguons beaucoup avec elle et, en interne, nous échangeons sur ses problématiques. Etre en lien direct avec nous, fabriquant, est un avantage pour eux : ils peuvent influer sur leurs propres outils. Chaque prototype développé chez nous en Recherche et Développement est installé chez l’un deux. Il devient un référent avec lequel nous échangeons autant de fois que nécessaire pour parfaire et optimiser les matériels ».

Qu’est ce qui vous enthousiasme le plus ?

« C’est aussi partir d’une feuille blanche pour élaborer de nouveaux concepts avec nos équipes, les clients, les stations d’expérimentation et influer sur le concept des bâtiments, coller aux besoins du client. On écrit une histoire, on participe à celle des éleveurs et de l’élevage, on laisse une trace. Cette intelligence collective, ça nous fait vibrer ! »